Les accords et leurs enchainements – Cours très important

Share Button

1 – QU’EST-CE QU’UN ACCORD ?

2 – COMMENT CONSTRUIRE UN ACCORD ?

3 – COMMENT JOUER UN ACCORD ET L’ENCHAINEMENT DES ACCORDS 

4 – CONCLUSION ET CONSEILS POUR LA PRATIQUE

5 – ADIEU MON COLONEL


 LIENS DU COURS EN FORMAT VIDEO (CLIQUEZ DESSUS) :
depositphotos_35217507-stock-illustration-play-button
PARTIE 1  -  PARTIE 2  

C’est parti pour un gros topo général, mais très détaillé. Cela sera complété et enrichi par d’autres articles et vidéos plus ciblés, ou nous aborderons plus précisément certains « thèmes », et certains « termes ». Voici donc les bonnes bases qu’il vous faudra connaître en ce qui concerne les accords et leurs constructions et ce qui vous permettra de progresser au mieux dans votre apprentissage. Afin d’être réellement bien formé, et comme je n’ai pas pour habitude de faire les choses à moitié, je vous ai donné les positions d’accords de la façon suivante : positions sur diagrammes en 2 versions différentes, position sur portée pour les adeptes de solfège, et enfin position sur tablature. Merci, de rien, y’a pas d’quoi les copains !

Avant de commencer, apprenez ce tableau. Ou en cas, venez vous y référer. Il s’agit du langage internationale des notes, dit langage anglo-saxon. Je présenterai généralement les accords avec leurs noms sous forme de lettre et non de syllabe, je varie de temps en temps pour que vous puissiez passer d’une notation à l’autre. Allé, bon cours ! 

Notation Anglo-saxonne

 ligne-de-dpart-6078760

1 – QU’EST-CE QU’UN ACCORD ?

Un accord est un mélange de notes jouées simultanément, en même temps, formant une harmonie. Un accord existe lorsqu’il est composé d’au moins 3 notes (en deçà de 3 notes, on ne parle pas d’accord, mais d’intervalle). Il se forme à partir d’une GAMME que l’on va harmoniser en partant d’une note principale, que l’on appelera la note Fondamentale et dont l’accord prendra le nom. À partir de la on va former l’accord, on dit que l’on empilera, ou que l’on superposera les notes, sous forme de tierces. Vous comprendrez ce terme de « tierce » par la suite. Retenons pour l’instant que la constitution d’un accord de base à trois notes est : Fondamentale, Tierce et Quinte. C’est un accord, une superposition d’au moins trois notes d’une gamme : au minimum ce que l’on appelle « une triade ». 

  • Illustrations de l’explication avec un exemple en accord de Do majeur :
On "empile" les notes

On « empile » les notes

Pour notre exemple ci-dessus, cela donne les notes DO-Mi-SOL qui composent notre accord de DO MAJEUR. Car comme je l’ai dis précédemment, pour formé l’accord nous avons empilé les notes de la gamme de DO : nous avons pris une note sur deux (DO-RÉ-MI-FA-SOL) pour suivre le mode de formation d’un accord à 3 notes « Fondamentale-Tierce-Quinte » PAR RAPPORT À LA GAMME DE DO MAJEUR.  Le tableau suivant illustre cela :

Intervalles gamme

Je vous ai indiqué les dénominations des différents intervalles séparant les notes dans la gamme, pour visualiser et comprendre la formation de l’ accord. Vous savez maintenant comment se construit, globalement, un accord. Sur cette base, nous allons allés plus loin mes très chèr(e)s lecteurs. Car tout ceci n’est que la partie émergée de l’iceberg.

⚠︎ Note furtive n°1  : Quand on indiquera la première note d’un accord, on parlera de fondamentale, quand on indiquera la première note de la gamme, on parlera de Tonique. Quoi qu’il en soit, on désignera la même note, seule la dénomination changera.

—FAITES UNE PETITE PAUSE POUR BIEN DIGÉRER CELA AVANT PASSER À LA SUITE —

guitar lessons

Nous ne sommes donc qu’à la surface des choses, on continue à creuser, dans la joie et la bonne humeur bien sur !

Nous exprimons aussi la position des notes dans la gamme d’après le tableau et les termes suivant, qu’il vous faudra connaitre et comprendre :

Gamme intervalles
Ce qu’il faut retenir, ce sont les chiffres romains présents sous les notes.

Ils seront vos repéres pour toute la suite de votre aventure musicale car beaucoup exploités en théorie, surtout pour la compréhension des gammes, les systèmes de relatives, la construction des accords et la notation dans les grilles d’accords (récurent en blues mais je vous ferais prendre l’habitude de noter les degrés en juxtaposition du nom des accords dès que vous le pouvez). Allons-y pas à pas ce cours n’est que la première marche de votre formation musicale.

Ces chiffres romains, ces degrés, ils définissent la position des notes dans la gamme. On dit que la note I c’est le premier degré, la note II c’est le deuxième degré etc … Ici l’exemple est en DO, mais ce système est bien évidement transposable sur chaque note, cela dépend d’ou on commence la gamme. La deuxième ligne du tableau est un petit bonus que l’on verra plus tard, vous n’êtes pas obligés de connaitre ces termes par coeur 😉

⚠︎ Note furtive n°2 :  Les chiffres romains, ou degrés, ils définissent aussi des « modes » de la gamme. Ainsi, on dit que le La est le sixième degré de la gamme de Do majeur et son mode Aéolien. C’est juste à savoir pour que vous puissiez garder cette notion en tête, car nous y reviendrons dans un futur article comme je l’ai dis plus haut.

—FAITES UNE PETITE PAUSE POUR BIEN DIGÉRER CELA AVANT PASSER À LA SUITE —

Pas de souci si vous vous sentez légèrement perdus dans tous ces termes farfelus tout du moins au début (oh les jolies rimes !). Lesdits termes sont nouveaux, ils apparaîtront comme courants avec le temps, et ils viendront naturellement dans votre langage et dans votre façon de réfléchir musicalement. C’est comme tout, ça prend du temps, il faudra vous habituer à ce type de désignation qui deviendront somme toute ordinaire par la suite.

Cours de guitare

Mon conseil est le suivant : repérez bien la position des notes dans la gamme, afin de bien vous préparer à comprendre toute la théorie de construction des accords, des intervalles, et des constructions de gammes.  La bonne suite de votre aventure guitaristique en dépend. On continue avec la suite : la lecture d’un diagramme d’accord, puis je vous donnerez quelques conseils pour tenir un accord.

NOTATION EN DIAGRAMME :

Quand vous apprendrez une chanson , les accords seront indiqué sous une forme qui s’appelle un « diagramme ». La notation en diagramme propose une lecture des accords d’une simplicité déconcertante pour nous autres guitaristes : l’accord est dessiné, schématisé, représenté dans sa structure et dans son doigté sur une grille qu’il faut analyser verticalement, pour se la représenter  horizontalement dans son esprit puis la reproduire sur sa guitare. Une petite gymnastique mentale qui n’a rien de compliqué une fois que l’on se fait au système.

Accord de DO sur diagramme et sur sa guitare :

Diagramme d'accords

  • Il y a 6 lignes verticales, représentants les 6 cordes de la guitare.
  • Une ligne horizontale supérieure marquée qui représente le sillet de tête.
  • En général, 5 autres lignes horizontales suivent, représentant les frettes de la guitare, ce qui forme nos touches. 5 touches dans ce cas-là. Je dis généralement, car il se peut que certains diagrammes soient plus courts que d’autres : il y a parfois 4 frettes, ce qui représentera 4 touches.
  • Des points noirs sur les touches indiquent ou poser nos doigts : soit sans indications, soit avec des numéros sur les points correspondant à chaque doigt, soit avec les numéros des doigts indiqués en bas du diagramme sous les cordes correspondantes.
  • Dans certains diagrammes, les cordes à vide qui doivent être jouées sont indiquées par un 0, et les cordes à vide qui doivent être non jouées sont indiquées par le symbole X
  • Parfois, les notes jouées sont représentées en dessous du diagramme.
  • Le nom de l’accord est indiqué en haut du diagramme.

 

CONSEILS POUR PLACER ET TENIR UN ACCORD (confer cours les accords principaux à la guitare) :

  • Le dos droit, guitare sur le genou si vous jouez assis, la tête penchée, car c’est le regard qui va chercher la visibilité de l’accord, et non la guitare qui se penche vers vous pour avoir une ouverture visuelle.

Cours de guitare

  • Votre poignet ne doit pas être trop cassé, juste ce qu’il faut pour permettre au pouce de se placer correctement derrière le manche ( la puissance et la tenue de l’accord, l’équilibre, viennent du pouce, « poussez » donc, c’est le cas de le dire, de la meilleure des manières).

Apprendre la guitare

  • La dernière phalange des doigts forme un angle droit avec de le manche, comme si vous attrapiez le manche de la guitare du bout des doigts, comme une pince. Le creux de la main peut être arrondi ou pas, cela dépend de la taille de celle-ci, du moment que votre paume ne bloque pas les dernières cordes. Les phalanges « cassés », c’est la pulpe des doigts qui vient appuyer sur la touche. Donc : pulpe qui appuie, phalanges arrondie et « cassée » sur le manche, la dernière en angle droit. C’est le plus important.

Placement de la main pour jouer de la guitare

grille d'accords guitare

  • Soyez le plus décontracté possible, sans vous crisper, et tout devrait bien se passer.

Théorie musciale

 

2 – COMMENT CONSTRUIRE UN ACCORD ?

apprendre la guitare rapidement

Point 2 , on avance ! Allons plus loin pour définir comment s’explique la construction d’un accord. Je vais être le plus claire et didactique possible. Promis ! Hum j’ai une idée .. Allé hop, on va faire ça sous forme d’un échange imaginaire entre vous et moi ou je réponds à vos questions principales ! C’est parti !

-ON-

monologue-speech-bubble-cropped-smaller.jpg.300x278_q100

Moi : « Un accord est formé à partir d’une gamme. »

Vous : « Qu’est-ce qu’une gamme Romano ? »

Moi : « Une gamme est un ensemble de notes jouées à la suite. »

Exemple en DO majeur

Gamme Majeur

Moi : « Chacune de ses notes est séparée par un intervalle »

Vous : « Mais qu’est ce que c’est qu’un intervalle Romano ? »

Moi : « Un intervalle est la distance qui sépare une note de l’autre. »

Intervalles des notes Les intervalles

Moi : « On mesure ces intervalles en ton et en demi-ton. »

 Vous« Mais qu’est ce que c’est qu’un ton et un demi-ton Romano ? »

Moi : « Et bien les tons est les demi-tons sont donc les unités de mesure de la distance entre 2 notes. Ils représentent les cases sur le manche de ta guitare. »

 Gammes et intervalles        

Moi : « La structure d’un accord n’est alors rien de plus qu’une succession, un empilement de notes séparé par des intervalles. »

Vous : « Notes séparées par des intervalles Romano ? C’est donc la même chose que pour une gamme ? »

Moi : « Oui la structure d’un accord est composée d’intervalles tout comme la gamme servant à sa formation ! »

Vous : « Oh la boucle est bouclée Romano ! »

 Moi : « Et tu connais donc les bases essentielles, mais il faudra creuser par pour aller encore plus loin, car boulot il y a,  jeune padawan ! »

monologue-speech-bubble-cropped-smaller.jpg.300x278_q100

-OFF-

 

Mise à part le fait que vous m’appeliez Romano, décryptons cette conversation pour allé encore plus loin.

Pour construire et former un accord, on utilise donc les notes de la gamme : on dit que l’on harmonise la gamme. Comment choisit-on les notes qui compose un accord ? En respectant certains écart entre elles. Écarts qui peuvent être différents.

J’ouvre alors une porte cruciale jeune padawan de la guitare, la suite directe : la qualité des accords. J’entends par « qualité » que les accords peuvent être majeurs, mais aussi mineurs, septièmes, neuvièmes, augmentés, diminués, suspendus, renversés etc… ( pour ces derniers points, je vous ferai des vidéos et des articles consacrés à ces sujets)

Qualité des accords

On entre réellement dans le sujet.

Est-ce que tout ces accords de qualités différentes se construisent de la même manière que notre fameux Do Majeur ? Théoriquement, c’est la même chose. Sauf que c’est légèrement plus technique que cela. J’ai dit plus technique, pas plus complexe. Et là, le tableau que je vous ai donné avec les appellations des notes dans la gamme (tonique, seconde, tierce etc …) pendra toute son importance. Ces appellations constituerons ce que l’on appelle nos intervalles, c’est à dire l’écart entre nos notes. Et ils devront être calculés pour correspondre spécifiquement à la qualité de l’accord voulu. Nous voilà un peu plus dans l’essentiel.

Dans la logique, construire un accord, c’est des maths. Mais c’est plus cool que des maths. Car tout cela vous paraitra bien simple dès lors que vous aurez maitrisé cette notion d’intervalle. Un accord, c’est une addition d’intervalles. En calculant les intervalles qu’il y a entre les notes, on arrive à construire et à déterminer s’il s’agit d’un accord majeur, mineur etc .. C’est des maths. Il ne suffit donc plus de prendre nos 3 notes Tonique-Tierce-Quinte de la gamme correspondante à l’accord (gamme de Do pour l’accord de Do, gamme de Ré pour l’accord de Ré etc .. vous avez compris le système), mais il faut prendre ces notes et calculer les écarts entre elles suivant une règle bien définie que je vais vous donner, afin donc de trouver les notes justes constituants notre accord. Avec une première tierce majeur on aura un accord majeur, avec une première tierce mineur on aura un accord mineur etc ..

Non votre cerveau ne fume pas, non votre cerveau n’est pas à bout, vous allez vite comprendre ne vous inquiétez pas. Je vous explique cela tout de suite.

Au secours !!

Au secours !!

LES DIFFÉRENTS TYPES D’INTERVALLES PAR TYPES D’ACCORDS

  • Rappel des intervalles dans la gamme de Do majeur : sept notes, séparées par des intervalles qui peuvent être d’un ton ou d’un demi-ton

Intervalle Do majeur

intervalles notes

⇓⇓

gammes guitare

Un écart d’un ton entre chaque note, soit deux demi-tons. Sur votre guitare, un demi-ton correspond à une case, 1 ton correspond à 2 cases. Mais seulement de MI à FA et de SI à DO il n’y a qu’un demi-ton, ce sont les exceptions. Quoiqu’il en soit à partir de là, vous avez toutes les cartes en mains pour construire vos accords. Quelques petits calculs mentaux pas bien compliqués, il faut juste prendre le coup et comprendre la logique de fonctionnement des notes en musique.

On est dans le premier cours débutant, on commence avec les 3 types d’accords les plus rencontrés. Voici donc la construction pour les accord majeurs, mineurs et septièmes : 

  • Intervalles pour un accord majeur : une tierce majeure (2 tons) + une tierce mineure (1 ton 1/2)

Intervalles pour un accord majeur

→ Par exemple pour un Do Majeur : Do – Mi – Sol

  • Intervalles pour un accord mineur : une tierce mineure (1 ton 1/2) + une tierce majeure (2 tons)

Intervalles pour un accord mineur

→ Par exemple pour un Do mineur : Do – Ré# – Sol

  • Intervalles pour un accord de septième : une tierce majeure (2 tons) + une tierce mineure (1 ton 1/2) + une tierce mineure (1 ton 1/2)

Intervalles pour un accord de septième

→ Par exemple pour un accord de Do 7 : Do- Mi – Sol – La#

  • Bonus : Intervalles pour un accord de treizième : une tierce majeure (2 tons) + une tierce mineure (1 ton 1/2) + une tierce mineure (1 ton 1/2) +une tierce majeure (2 tons) + une tierce mineure (1 ton 1/2) + une tierce majeure (2 tons)

Intervalles pour un accord de treizième

→ Par exemple pour un accord de Do 7 : Do- Mi – Sol – La# – Ré – Fa – La

—FAITES UNE PETITE PAUSE POUR BIEN DIGÉRER CELA AVANT PASSER À LA SUITE —

3 – COMMENT JOUER UN ACCORD ET L’ENCHAINEMENT DES ACCORDS

Comment jouer et enchainer des accords est la donc difficulté principale pour les débutants, 3 ème et dernière épreuve dans sa découverte de l’apprentissage des accords et de la guitare. Conjointement à l’apprentissage des accords principaux donc (cliquez ici mes amis), c’est l’étape finale pour commencer à jouer et à apprendre la guitare et la musique.

ALORS CONCRÈTEMENT, COMMENT SE JOUE UN ACCORD ?

Dans un morceau, lorsque l’on jouera nos accords, on va jouer les notes soit :

⇒ de manière simultanée

⇒ de manière successive

C’est à dire :

⇒ Simultanément, nous jouerons des accords plaqués, avec un jeu que l’on nommera jeu en «battement» dit en « strumming » (terme anglais qui reviendra régulièrement).

Exemple avec un Do majeur « gratté »

 Do Gratté

Les notes sont superposées, cela signifie qu’il faut toutes les jouer en même temps.

⇒ Successivement, nous jouerons aux notes à notes des arpèges, que l’on nommera jeu en «picking » ou « finger-picking ».

Exemple avec un Do majeur « arpégé»

Do Majeur

Les notes sont disposées les unes après les autres, on égrène l’accord pour en jouer toutes les notes, parfois certaines, de bas en haut ou dans l’ordre que l’on souhaite.

  

Ces deux techniques peuvent se mélanger, se combiner sur des couplets, des refrains, mais concentrons sur les accords en eux même.

ENCHAINEMENT DES ACCORDS

Le guitariste en herbe doit maintenant réussir à enchainer les accords, les placer à la suite, avec toute la dextérité que cela implique.

Le placement du corps, des bras, des mains et des doigts dans un enchainement, une succession, une progression d’accords, (ou progression harmonique, pour utiliser un véritable vocabulaire musical) doit être optimal. La guitare, c’est technique ! Avant de jouer en courant de partout sur la scène, guitare derrière la tête, et sautillant comme un kangourou (oui un kangourou ! Comment ça je fais ça moi ? Non …. 🙂 ), il vous faudra maitriser tous les paramètres techniques. Une fois que tout ces paramètres techniques seront connus, maitrisés, digérés, là votre façon de jouer, votre signature, pourra se manifester de la meilleur des façons. Jouer de la guitare doit avant tout devenir quelque chose qui ne se « calcule » plus, quelque chose de naturel pour vous. Et finalement, à part pour certaines personnes très doués qui ne représentes pas une majorité (l’exemple des virtuoses), cela s’apprend et bien produire une technique de façon « naturelle » et fluide, instantanée, résulte souvent d’un long travail de répétition et d’une longue recherche de maitrise au préalable. Quoi qu’il en soit, à partir de là vous pourrez tenter des choses difficiles et innover.

FICHE TECHNIQUE (c’est cool ça !) 

  • Il n’y a pas de muscle dans les doigts, seulement dans la main. Les articulations peuvent donc tirer au début dans les premières phalanges, et vous pourriez sentir quelques douleurs dans les dernières phalanges. La main quand à elle va se « muscler » pour obtenir plus de force notamment dans la saisi, « l’accroche » qu’elle aura sur le manche de la guitare. Enfin, main et doigts gagneront en précision, en dextérité et surtout en souplesse au fil du temps et assez rapidement si vous travaillez correctement et régulièrement.

Photo mains homme

  • La puissance et la force, le maintien, l’équilibre, sur une tenue d’accord, viennent souvent de ce duo de doigts : le pouce et l’index, qui se font face de part et d’autre du manche, qui donne la direction, le placement, dans une étroite relation d’opposition.

IMG_3472

  • Le Pouce doit « pousser » derrière le manche, comme si il voulait le traverser, en relation étroite avec les autres doigts, comme si ils voulaient se rejoindre. Force, puissance, mais aussi souplesse et dextérité sont de mises. L’équilibre et le maintien d’une position d’accord se jouent sur ce contraste de force tranquille, une puissance dans la prise (car on « attrape » le manche) maitrisée et à la fois vive et précise. La position n’est pas naturelle et certaines douleurs apparaitront au début, car nous sollicitons de nouveaux tendons dans les doigts et de nouveaux muscle dans la main. Il faut réfléchir de la manière suivante : nous attrapons le manche du bout des doigts avec la pulpe, contrairement aux gestes du quotidien ou nous attrapons les objets de pleine main, avec le « gras » des doigts, les phalanges. Essayez donc d’attraper, ou d’ouvrir les portes, par exemple, avec les pulpes des doigts, vous verrez que ça tire forcément sur certaines articulations et que ce n’est absolument pas un geste précis. (exemple qui marche aussi avec une bière, voir plus bas ! 🙂 )

Accords guitare

 

Jouer de la guitare

Tenir un accord guitarePlacer un accord guitare

  • Avant bras pendule, qui bouge un minimum, poignet qui fait tous les mouvements. De bas en haut et de haut en bas, parallèle aux cordes et à la table d’harmonie, le corps de la guitare. On ne « rentre » pas dans les cordes, on gratte parallèlement à celles-ci.

Apprendre la musique rapidement

cours de guitare pour débutant

  • Placer les notes graves avant ! Vous positionnez vos accords en commençant par le haut, ce sera plus aisé pour vous.

Cours de guitare en ligne

  • Restez dans les temps, à un rythme lent puis petit à petit on augmente la vitesse. Si on s’énerve ou on s’impatiente, il n’y a rien de mal à se faire une pause et à y revenir plus tard. La guitare, c’est quand on veut, et ça sert à se relaxer justement. Prenez le temps qu’il faut, faites les choses bien, et soyeux heureux de jouer ! 🙂

1 – TEMPO LENT

Cours de guitare acoustique

2 – TEMPO MOYEN

Apprendre rapidement la guitare en ligne

3 – TEMPO RAPIDE

tout les accords en guitare

Soyez heureux de jouer …

GUITARISTE

… et carrément décontracté !

tablature guitare

 

QUATRES POINTS ESSENTIELS SUR LES POSITIONS D’ACCORD

Hum, je ne suis pas peu fière de vous avoir fait cette dernière partie ! Les accords ne sont pas seulement de qualité différentes, mais aussi de formes différentes ! Un même accord peut se jouer à différentes endroits du manche, avec seulement 3 notes ou bien certaines doublées à l’ octave, bref les possibilités sont immenses. Voici donc 4 points sur les positions d’accords pour commencer et mettre un bon pied dans tout cela .

  • Point A

Un accord peut se présenter sous une forme simple, avec des sonorités pleines et des cordes à vide qui résonnent. C’est l’exemple des accords de bases à connaître, les premiers accords que l’on appellera «accords ouverts».

Exemple avec un A mineur, dans sa position la plus courante (accord sur diagramme doigté 1 + accord sur diagramme doigté 2 + accord sur portée + accord sur tablature) :

AmAm Part

  • Point B

Mais ce serait trop simple, et bien triste, s’il n’y avait que ça ! Un même accord peut être joué suivant différentes positions sur le manche et peut se présenter sous un doigté soit plus simple, soit plus complexe, en tout cas avec une couleur sonore différente.

Exemple avec des A mineurs, dans des positions moins utilisées (accord sur diagramme doigté 1 + accord sur diagramme doigté 2 + accord sur portée + accord sur tablature)  :

Am 2Am 2 part

Capture d’écran 2016-04-04 à 14.12.48

Petit côté funky ici !

Capture d’écran 2016-04-04 à 14.24.01

Petit côté jazzy ici ! Changez la position de vos doigts à votre guise, on peut bloquer les dernières cordes avec le 3 ème doigt et la tonique avec le 2 ème doigt par exemple

→ Entendez la différence de sonorité. Pourtant c’est ici le même accord avec les mêmes notes. Mais tout simplement joué d’une autre manière. On peut enrichir l’harmonie générale en rajoutant les mêmes notes à des endroits et des hauteurs différentes, ou « octave », comme ici sur le 2 éme accord avec le C qui se retrouve sur la corde de Sol et de Mi aigu. Il y a des dizaines et des dizaines de possibilités, tous les accords disposent de ce système, plus vous en connaitrez, plus vous composerez et improviserez de manière riche et originale, dans ne nombreux styles. Car chaque style peut avoir sa position d’accord bien spécifique, servant à lui donner cette couleur sonore si particulière et typique du genre. Explorez donc tout cela, c’est réellement exceptionnel dans les possibilités qui s’ouvrent à vous.

  • Point C

Les accords barrés. Hum. La terreur des débutants. Il ne faut pas redouter leur apprentissage. Pourquoi ? Car nous avons la chance en tant que guitariste de disposer de ce type d’accords dont l’intéressante caractéristique et qu’ils sont facilement transposables sur tout le manche ! C’est-à-dire qu’un accord barré demandera une seule est même position pour jouer tous les accords (attention, une position par qualité d’accord : majeur, mineur …). Vous jouerez sur la corde de MI et sur la corde de LA. Une position pour la qualité majeure de l’accord et une position pour la qualité mineure de l’accord donc. Ainsi lorsque par exemple vous savez faire un Do majeur en position barré, vous connaissez et savez faire les autres accords majeurs de la gamme sur la même corde : Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si. C’est beau n’est-ce pas ? Il devient alors très facile de produire et d’enchainer plusieurs accords juste en décalant sa main gauche, la position restant la même. Et surtout, de par cette facilité à les mémoriser et à les positionner, les accords barrés seront d’une très grande aide pour la composition de vos propres chansons. Si si je vous assure. Sachant cela, il en convient que ce sont les accords le plus intéressants, car ils permettent de tout jouer, tout de suite, lorsqu’on les maîtrises, il faudrait avoir hâte de l’ai apprendre et non pas en avoir peur :-). Motivation trouvée, et peur annihilée ! Problème résolu !

Exemple on reste en A mineur barré (accord sur diagramme doigté 1 + accord sur diagramme doigté 2 + accord sur portée + accord sur tablature)  :

Am BarréAm barré Part

Je vous montre aussi le A Majeur en position barrée (accord sur diagramme doigté 1 + accord sur diagramme doigté 2 + accord sur portée + accord sur tablature)  :

A barréA barré Part

  • Point D

Dernier point, carrément un exemple plus complexe. Ce sont des accords moins récurrents, et c’est donc pour cela qu’ils sont intéressants. Pourquoi personne ne les utilisent ? Un doigté venu assurément d’une autre planète et une appellation à vous faire manger votre chapeau, ou votre casquette ou vos cheveux .. 😉 Pourtant, je trouve que c’est justement la que ça devient amusant et avantageux pour votre jeu, j’aime beaucoup me distinguer dans mes morceaux avec des accords peu utilisés et aux sonorités différentes 😉

Exemple La mineur7b5 (accord sur diagramme doigté 1 + accord sur diagramme doigté 2 + accord sur portée + accord sur tablature) :

Capture d’écran 2016-04-04 à 14.56.11

→ A vous de faire quelque chose avec ce type d’accords, il y a vraiment de quoi être original et créatif. Ils sont géniaux à jouer en arpège, pour créer des petites ambiances particulières, un peu « strange » et mystérieuses. Essayer donc de créer une song dans un style alternatif en utilisant uniquement des suites d’accords de ce type. Il y a de quoi avoir de bonnes surprises et de quoi réveiller beaucoup de créativité enfui en vous, que ce genre d’accord permet justement de révéler, surtout dans les esprits des rocker torturés et habités, d’artistes maudits pleins de sensibilité ayant musicalement beaucoup de choses à dire. Ce cocktail d’accord génère souvent les meilleures chansons.

  • Point E, Bonus !

On peut aussi construire des accords en harmonisant une gamme librement, c’est à dire construire des accords avec les notes de celle-ci de façon totalement aléatoire, à notre bon gré. Ou alors en partant d’un accord connus. D’autant plus qu’un accord en soi n’est pas figé. Nous pouvons le manipuler à notre guise et l’enrichir : il existe des accords à 4 sons, 5 sons, etc … Je ne parle pas de notes, mais bien de sons, car dans un même accord, nous pouvons avoir l’octave d’une note, c’est-à-dire que nous répétons une même note à une hauteur différente. Cela à pour effet d’enrichir l’harmonie. Jouez un accord de Do Majeur avec seulement les notes DO Mi Sol, puis faites la même chose en rajoutant soit les octaves de ces notes, soit d’autres notes en plus sonnant bien à vos oreilles : le résultat sera une sonorité différente, prenant plus de place, une couleur plus riche.

Nous verrons ces différents types d’accords dans de futures vidéos et articles. Je ne vous fais pas de schéma, car c’est totalement libre et puis nous n’avons pas vu les gammes encore, donc ne mélangeons pas tout pour le moment. C’était une simple ouverture, pour un très prochain cours que je ferais et qui promet d’être très interressant.

Pour l’instant, nous sommes restez dans les bases avancées, les bonnes bases qu’il vous faut connaître et que je développe ici.

4 – CONSEILS ET CONCLUSION POUR LA PRATIQUE

Pfiouuu c’était long. On a passé la première étape. Bon, j’ai fait un gros topo, en essayant de créer des liens et de brasser large. N’hésitez surtout pas à me poser toutes vos questions, j’y répondrai je suis la pour ça.

Cours de guitare en ligne

CONSEILS 

  • Les positions d’accords deviennent familières avec une pratique régulière ! Avec le temps vos doigts se placeront de façon naturelle, vitesse d’exécution et précision s’obtiendront dès lors très rapidement avec de l’entrainement !
  • Bosser 10 à 15 mn par jour. Ou 20 mn tout les 2 jours. Minimum. Si vous êtes pressé ou que vous ne savez pas quoi jouer mais que vous voulez quand même pratiquer pour ne rien perdre de votre jeu, privilégiez les exercices d’échauffements (chromatismes) ou le jeu décontracté sur une suite d’accord en rythmes.
  • Exercez-vous à bien faire sonner chaque note de l’accord et cela dès le début. NE vous habituez pas à un mauvais placement et de fait à une o plusieurs note qui ne sonnerait pas. Car on à tendance à se dire « oh l’harmonie globale s’entend ça le fera quand même ». Non ça le fera pas. Entrainez-vous sur des exercices d’arpèges, pour faire sonner chaque note, puis gratter tout l’accord. Vous entendrez une telle différence qu’il vous sera par la suite impossible de vous « contenter »du passable. Par la suite, entrainez vous à étouffez les cordes demandées avec vos doigts agiles et musclés (utile dans mes exercices de rythmiques funky) !
  • Un même accord se retrouve à d’autres endroits sur le manche. Le manche de votre guitare peut et doit donc être exploité. Différentes sonorités s’offrent à vous, il serait bête de pas pleinement en profiter ! Les possibilités sont vastes comme le nombre de positions assez imaginable sur le manche. Il y en a pour tous les gouts. Différentes qualités d’accord pour différentes sonorités.
  • Par la même, un accord n’est pas figé. Il peut être enrichi de nouveaux sons. Les accords à 3 sons sont les plus courants, mais vous pouvez aussi bien vous démarquer avec des accords à 4 sons par exemple !
  • Plus vous connaitrez d’accords, plus vous pourrez enrichir vos compositions. Apprenez en en maximum, essayez tout ce que vous pouvez et surtout ne soyez jamais rassasiés !

accords guitare

CONCLUSION

  • Un accord est au minimum formé de 3 notes.
  • Retenez que pour construire les accords il vous suffit de calculer les intervalles entre les notes conjointement à la gamme correspondante à la fondamental de l’accord (la note qui donne son nom à l’accord).
  • Aussi, lorsque vous construisez une gamme, vous aurez accès à toute la progression d’accords correspondant à la tonalité de la gamme, toute l’harmonie. (Nous verrons cela prochainement)
  • Un accord peut se formé à différentes endroit du manche. Le doigté et la sonorité changerons, mais pas les notes principale présentes dans cette accord.
  • Si les notes d’un accord change, sa qualité change. En sachant qu’elle note a était modifié, par le calcul des intervalles, nous pouvons donner un nom à cette accord.
  • Un accord peut être enrichi d’autres sons, toujours dans la même démarche « d’empilements » de tierces ou d’ajout de notes.
  • La même chose que plus haut. Si des notes d’un accord sont ajoutés, sa qualité change. Sauf s’il sait d’octave ( les mêmes notes qui forme notre accord à savoir Fondamentale-tierce-Quinte). En sachant qu’elle note a était ajouté, par le calcul des intervalles, nous pouvons donner un nom à cette accord.
  • Mais tout cela, nous le verrons plus tard en détail. C’est un cours d’introduction poussé, pour avoir toutes les bonnes bases et être opérationnel pour la suite d’un bon apprentissage. Retenez dès lors les idées générales et termes importants.

romain campoy

MA MÉTHODE DE TRAVAIL

Prenez les informations comme elles viennent, même celles que vous ne comprenez pas vraiment, pour dans un premier temps vous familiariser avec ces termes. Ils ne seront alors plus nouveaux. Cela constituera une première approche et cela aura pour effet de créer des liens dans votre esprit dès lors que nous nous remémorerons et développerons ces points complexes dans de futures cours. Vous pourrez alors raccorder toutes les informations entre elles, ce qui vous permettra de mieux les comprendre. Vous vous rappellerez que vous avez déjà vu ce terme, que vous n’aviez pas compris dans un cours précédent, et vous ferez le lien avec le cours présent, pour maintenant le comprendre. C’est ma méthode de travail et je vous garantis que cela fonctionne.

Rome ne s’est pas faite en un jour d’après le célèbre dicton. Ne vous découragez pas, c’est une logique à prendredu boulot qui vous attend, mais on est la pour ça, pour bosser et pour prétendre s’y connaitre en théorie et en pratique musicale, non ? ;-).

Apprendre. Comprendre. Mémoriser. Mettre en pratique. 4 étapes distinctes. 4 étapes à ne pas bruler. 4 étapes qui prennent chacune du temps.

Et, avec d’autres outils de travail que l’on viendra additionner aux précédents, nous y arriverons d’autant plus. Vous verrez que nous reparlerons souvent des mêmes cas de figure, car tout est lié. Et c’est tant mieux, car je me répéte cela créera des liens dans nos esprits ce qui favorisera la compréhension.

Oui car se rabâcher sans cesse les mêmes choses, la répétition, c’est très utile pour la mémorisation. Et c’est comme cela que nous y arriverons. Tout comprendre à la première lecture, c’est difficile. Revenez réguliérement sur les articles, les cours, et surtout, additionnez cela avec une mise en pratique réguliére.

Ayez hâte, ayez envie, mais restez toujours posé, toujours réfléchie. Finalement, soyez toujours, toujours patients.

5 – ADIEU MON COLONEL

J’espère que cet article tout comme la vidéo vous aideront bien ! Car n’oubliez pas mes cours sont aussi dispos en vidéos ! Je vous souhaite un très bon apprentissage.

Posez-moi toutes les questions que vous désirez et échangez entre vous dans l’espace commentaire en dessous ou dans l’espace commentaire sur YouTube, la communication c’est la clé en musique !

Je répondrai à tout le monde. Mais comme je n’ai pas, comme personne en ce bas monde d’ailleurs, la science infuse, si des camarades guitaristes ont des remarques à faire ou des choses à rajouter faite donc, c’est un plaisir d’échanger et c’est vraiment cool d’enrichir nos connaissances et nos savoir-faire entre zicos 🙂 Complétons-nous les potos !

N’hésitez pas à regarder mes autres articles et autres vidéos, à mettre un petit pouce bleu sur YouTube et à vous abonner !

Je ferais d’autres vidéos et articles, et vous pourrez piocher selon vos désirs.

Vous pouvez me suivre sur ma page Facebook, vous abonnez à mon profil, mon compte twitter, et instagram. Sur les réseaux sociaux, je donne plein d’infos et de news pour les futures vidéos et les futurs articles !

∞ Bossez bien, mais n’oubliez pas : en musique, l’imagination est plus importante que le savoir. Soyez forts, tchao ! ∞

∞ Romain CAMPOY

Romain Campoy est guitariste, chanteur et auteur du groupe de Rock alternatif Strip My Mind. Il ouvre son programme de Coaching Musical en ligne par passion et pour faire connaitre ses projets solo et en groupe.

Romain Campoy est guitariste, chanteur et auteur du groupe de Rock alternatif Strip My Mind. Il ouvre son programme de Coaching Musical en ligne par passion et pour faire connaitre ses projets solo et en groupe.

3 réflexions sur “Les accords et leurs enchainements – Cours très important

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *